Le président du journal Asahi avait ordonné de ne pas écrire ce qui ne serait pas favorable à la Chine à l'époque de la révolution culturelle.

Publié le par daisuki

La recherche sur The Asahi shimbun :

Le président du journal Asahi avait ordonné de ne pas écrire ce qui ne serait pas favorable à la Chine à l'époque de la révolution culturelle.

【朝日新聞研究】中国に都合の悪いことは書くなと命じた文革期の朝日社長

 

2014.04.23 journal zaza (Tokyo)

Sakai Nobuhiko

 

(… … )Il y avait des correspondant japonais en Chine même avant la normalisation diplomatique Japon-Chine en 1972. Ils y travaillaient comme échange de presses à partir de 1964. Mais en dévoilant la réalité de la révolution culturelle, les journalistes japonais ont été expulsés l'un après l'autre à partir de 1966, sauf quelques journalistes de l'Asahi Shimbun.

 (......)1972年の日中国交正常化以前も、日本人記者は64年に始まった記者交換で中国に赴任していた。66年からの文化大革命の真実を暴き、日本人記者は次々に追放されるが、唯一、朝日新聞の記者だけは残った.


L'équipe de l'Asahi Shimbun explique ainsi ce qui s'était passé à l'époque, dans une série d'articles rétrospectifs sur leurs anciens articles, «Validation: la presse de l’époque Showa (l'ère Showa: 1926-1989)» (le livre «le Journal et l’époque Showa» l’édition du journal Asahi), qui avait commencé en mars 2009.
 この背景については、2009年3月にスタートした昭和時代の朝日新聞の報道を回顧した連載記事「検証・昭和報道」(単行本は『新聞と「昭和」』朝日新聞出版)で、こう説明している。


'Akioka a remplacé son prédécesseur Nogami. Il a reçu un ordre du président Hirooka Tomoo avant de s'installer à Pékin. "Il y a une limite: si vous écrivez telle chose, vous serez expulsé. Dans ce cas là, arrêtez-vous un pas avant. Vous vous contenterez de ne rien écrire sur ça, si je vous le dis exagérément. Si vous ne pouvez pas écrire, vous n'avez qu'à vous contenter de voir. Il ne faut surtout pas modifier les faits, ni écrire de mensonges». Hirooka a raconté les ordres d'Akioka, plus tard au moment de l’audition pour l'enregistrement interne. L' ordre est appelé dans l'entreprise,«la théorie des témoins de l'Histoire» comme façon de penser' (livre idem, page 410)
 「秋岡は67年11月、前任の野上と交代。北京赴任に際し、社長の広岡知男から指示を受けた。『それを書けば国外追放になるという限度があるだろう。そのときは一歩手前でとまりなさい。極端にいえばゼロでもいい。書けなきゃ見てくるだけでもいいんだ。ただし絶対に事実を曲げたり、うそを書いてはいけない』。広岡はのちに社内記録のための聞き取りで、秋岡への指示について語った。社内で『歴史の目撃者』論と呼ばれる考え方である」(単行本410ページ)

Cet Akioka est M.Akioka Ieshigé, chef de bureau de Pékin de l'époque du journal Asahi. M. Hirooka, le président de l'époque lui avait ordonné de ne pas écrire ce qui serait défavorable à la Chine.
 秋岡とは、当時の朝日新聞社北京支局長、秋岡家栄氏のことである。当時の広岡社長は、中国に
都合の悪いことは書くなと命じたわけだ。


Sakai Nobuhiko, ancien professeur de l'Université de Tokyo. Né en 1943 à la préfecture de Kanagawa. En mars 1970, il finit sa maîtrise de recherche de science humaine à l'Université de Tokyo. Il est engagé en avril 1970 à l'institut historiographique de l'Université de Tokyo. Il travaille pour la codification des «archives du Japon». il recherche principalement les problèmes ethniques asiatiques. Actuellement il écrit une colonne dans les magazines mensuels. Un de ses livres «le journal Asahi, fou de torture et d'hypocrisie contre le Japon» (édition Nissin Hodo).                             

酒井信彦(さかい・のぶひこ) 元東京大学教授。1943年、神奈川県生まれ。70年3月、東大大学院人文科学研究科修士課程修了。同年4月、東大史料編纂所に勤務し、「大日本史料」(11編・10編)の編纂に従事する一方、アジアの民族問題などを中心に研究する。現在、月刊誌などでコラムを執筆する。著書に「虐日偽善に狂う朝日新聞」(日新報道)など。
http://www.ZAkZAk.co.jp/Society/Domestic/News/20140423/dms14042311400

Commenter cet article