Lettre de M. Abe.

Publié le par daisuki

Cette lettre de M.Abe est très touchante, elle explique bien l'état d'esprit des Japonais qui se rendent dans ce sanctuaire. A mon avis, il faudrait juste que cette lettre soit officielle, que le premier ministre aille là-bas pendant sa fonction, sinon la Corée et la Chine n'arrêteront pas de profiter de cet événement en jouant sur le côté officiel "caché" de cette visite. 

 

 

 

 

 

DÉCLARATION DU PREMIER MINISTRE SHINZO ABE 
- PROMESSE D’UNE PAIX DURABLE - 
 
 
Aujourd’hui, je me suis rendu au sanctuaire de Yasukuni pour présenter mes 
sincères condoléances à tous ceux qui se sont sacrifiés pour défendre le pays, 
pour leur rendre hommage et prier pour leur repos. Je me suis également 
recueilli au Chinreisha pour le repos des personnes de toutes nationalités qui 
ont été victimes des conflits passés et ne sont pas honorées dans le sanctuaire 
principal. 
 
Alors que je leur adressais mes prières, j’ai pleinement réalisé combien la paix 
que le Japon connait actuellement était précieuse. 
 
 La quiétude et la prospérité dont bénéficie notre pays ne sont pas le seul fruit 
de nos contemporains. Elles découlent des sacrifices de tous ceux et celles qui 
sont tombés au champ d’honneur en priant pour le bonheur de leurs épouses et 
enfants bien-aimés et en gardant le souvenir des parents qui les avaient élevés. 
 
 Fort de ces considérations, je suis venu aujourd’hui au sanctuaire de Yasukuni 
pour exprimer mon plus profond respect et ma gratitude la plus sincère. 
 
 Le Japon ne doit plus emprunter la voie qui mène à la guerre. Telle est mon 
intime conviction au regard des profonds remords exprimé par le Japon sur ses 
actions passées. Face aux esprits des victimes de la guerre, j’ai renouvelé ma 
détermination à honorer notre engagement de ne plus jamais faire la guerre. 
 
 Dans le même temps, nous devons inaugurer une ère où les gens n’auront plus 
à souffrir des affres de la guerre. J’ai donc fait la promesse de faire du Japon 
une nation qui tendra la main à ses amis en Asie et dans le reste du monde pour 
œuvrer en faveur de la paix mondiale. 
 
 Durant les 68 ans qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon 
est devenu une nation libre, démocratique et fermement pacifiste. Et il ne fait 
aucun doute qu’il continuera de l’être dans le futur. Fidèle au principe de la 
coopération internationale, notre pays assumera ses responsabilités pour garantir la paix, la stabilité et la prospérité dans le monde. 
 
 Il est toutefois regrettable que le sanctuaire de Yasukuni soit devenu un enjeu 
politique et diplomatique, certaines personnes critiquant ces déplacements, 
qu’elles qualifient d’hommage à des criminels de guerre. Mais l’objectif de ma 
visite d’aujourd’hui, à l’occasion de la première année de mandat de mon 
gouvernement, est de présenter aux soldats et aux victimes morts pour le pays 
les actions menées par mon administration au cours de l’année écoulée et de 
renouveler la promesse que le Japon ne fera plus jamais la guerre. 
 
 Je n’ai nullement l’intention de heurter les sentiments des populations 
chinoises et coréennes. A l’instar des anciens Premiers ministres qui m’ont 
précédé dans ce sanctuaire, mon souhait est de respecter les sensibilités de 
chacun, de protéger la liberté et la démocratie, et d’établir des liens d’amitié 
basés sur le respect avec la Chine et la Corée du Sud. 
 
 C’est pourquoi j’en appelle à votre compréhension. 

Commenter cet article