Manuscrit, édité dans la revue Sapio, de M. Nishioka Tsutomu, professeur à l’université Chrétienne internationale de Tokyo, spécialiste de la recherche sur la Corée contemporaine.

Publié le par daisuki

 Réfuter les forces croyants des fausses témoignages des Japonais anti-japon et une importante désinformation parjuré par le journal japonais Asahi Shimbun.(1)

反日日本人の偽証、朝日新聞の大誤報をいまだに信じている勢力を論破する


 

Une base complète qui montre que le <problème des femmes de réconfort> dispersés partout dans le monde est une fabrication.

世界中にばら撒かれた「慰安婦問題」が捏造である「完全なる根拠」


 

Sapio,(revue mensuelle japonaise)22,29 aoùt 2012

SAPIO 201282229日号掲載



 

Plus de 20 ans après que le problème des femmes de réconfort soit largement connu. Les spécialistes avaient conclu que la théorie sur les femmes de réconfort enlevées par l'armée japonaise pendant la deuxième guerre mondiale n'était pas vraie selon des recherches dans les deux pays. Mais malheureusement beaucoup de Japonais pensent que la revendication coréenne est « juste » à cause du manque d'études sur ce problème des femmes de réconfort.

 慰安婦問題が広く知られるようになって20年以上が過ぎた。第2次世界大戦時、日本軍が慰安婦を強制連行したとの「説」はその後の調査研究によって、事実ではないと結論が出た。しかし、残念なことに、勉強不足から慰安婦問題については韓国側の主張が「正しい」と信じている日本人も少なくない。


 

Dans cette situation, le gouvernement coréen réclame, une fois de plus, une indemnisation et des excuses pour les femmes de réconfort. Maintenant, pourquoi le problème des femmes de réconfort fut-il ranimé ? Tout d'abord, quel est le problème des femmes de réconfort ? Tsutomu Nishioka, professeur à la Tokyo Christian University, va expliquer l'histoire de la fabrication du problème des femmes de réconfort.
そんな中、韓国政府は再び、慰安婦に対する謝罪と補償を持ち出している。今、何故、慰安婦問題が再燃したのか。そもそも「慰安婦問題」とは何なのか。東京基督教大学教授の西岡力氏が慰安婦問題捏造の歴史を解説する。

---------------------------------------------------------

Manuscrit, édité dans la revue Sapio, de M. Nishioka Tsutomu, professeur à l’université Chrétienne internationale de Tokyo, spécialiste de la recherche sur la Corée contemporaine.


 


 


 


 

  Depuis l'année dernière(2011), le problème des femmes de réconfort a été, encore, fortement entendu. C'est la quatrième fois.

 昨年から慰安婦問題がまた騒がしくなった。これで4度目だ。

 

  Le problème est apparu pour la première fois en 1991, depuis cette date j'expliquais que les femmes de réconfort existaient comme un être historique mais le problème des femmes de réconfort n'existait pas. C'est à dire, si on utilise le mot <problème>, il devrait y avoir encore des problèmes à résoudre. Mais ce n'est pas le cas :premièrement, il n'y a aucune confirmation de l'enlèvement des femmes de réconfort par l'autorité publique. Elles sont donc victimes ,de ce qu'on appelle, le trafic humain à cause de la pauvreté.Deuxièmement le Japon et la Corée ont <résolu parfaitement et définitivement> le problème de compensation après-guerre avec l'accord Japon-Corée du Sud en 1965. Ce traité était la revendication qu'il ne restait pas de problèmes à surmonter.

最初に問題が浮上した1991年から、私は慰安婦という歴史的存在はあったが、慰安婦問題はないと論じていた。すなわち、何々問題というからにはいまだに解決されていない点が残っているということだが、第1に慰安婦の公権力による連行は確認されておらず、彼女らは貧困を原因とするいわゆる人身売買の被害者であり、第2に日本と韓国の戦後補償問題は昭和40年の日韓協定で「完全かつ最終的に解決」している。したがって、解決すべき点は残っていないという主張だった。


 

  Mais en voyant ce quatrième battage sur les femmes de réconfort depuis l'année dernière (2011), j'ai changé mes pensées. Le problème à résoudre est les malentendus. Beaucoup d'étrangers, y compris les jeunes coréens, croient comme fait historique cette fiction qui s'est propagée à l'échelle internationale <L'armée japonaise ont réduit les coréennes à l'esclavage sexuel> par suite des activités incessantes de certains japonais professionnels anti Japon(2) et des militants politiques contre les japonais en Corée avec pour but d'empirer des relations Japon-Corée du Sud.

Je pense donc désormais que le problème des femmes de réconfort existe clairement en tant que : comment éliminer cette théorie fictive sur l'esclavage sexuel.

しかし、昨年からの第4次慰安婦騒ぎを目にして、私は考えを変えた。一部の職業的反日日本人と日韓関係悪化を狙う韓国の反日運動家らの執拗な活動の結果、「日本軍が韓国人女性らを性奴隷にした」という虚構が国際的に広まり、韓国の若年層を含む多数の外国人がそれを事実と信じてしまっているということが解決すべき問題なのだ。

 慰安婦問題は、虚構の性奴隷説をどう排除するかという問題として、厳然と存在すると今は考えている。


 


 


 

Le livre d'expérience de Seiji Yoshida(3)吉田清治の体験本


 

  J'aimerais d' abord confirmer qui avait commencé à parler de cette théorie d'esclavage sexuel des femmes de réconfort. C'était Yoshida Seiji(3), anti-japon professionnel japonais(2). La théorie n'était donc pas venue de la Corée.

 それでは慰安婦性奴隷説を最初に言い出したのは誰かという点から確認したい。それは吉田清治という職業的反日日本人だった。韓国から出た話ではないのだ。


 

  Le premier président de la Corée nommé en 1948, était un ancien indépendantiste le DR. Syngman Rhee(4). L'administration de Rhee a entretenu la normalisation des relations avec le Japon. A cet occasion, il a facturé divers sujets pour obtenir le maximum de sommes en tant qu'indemnité d'après-guerre du Japon. La liste était <guidelines des réclamations contre le Japon> en huit points (1951).

  On y mentionnait < la compensation aux détenus réquisitionnés par la guerre>, mais pas de compensation pour les femmes de réconfort. Car à cette période où la majorité des Coréens du Sud connaissaient très bien les réalités coloniales(5), même le régime politique anti-japonais de Rhee n'a pas imaginé prendre l'argent au Japon dans des négociations diplomatiques au sujet des femmes de réconfort .1948年に就任した韓国の初代大統領は独立運動家出身の李承晩博士だった。李政権は日本と国交正常化交渉を持った。その際、出来るだけ多額の戦後補償金を日本から取ろうとさまざまな名目で請求した。そのリストが8項目の「対日請求要綱」(1951年)だった。そこには「戦争による被徴用者への補償金」は挙げられていたが、慰安婦に対する補償は入っていなかった。大多数の韓国人が植民地時代の実態を知っているその時期には、いくら反日政策を掲げる李承晩政権でも、慰安婦に関して外交交渉でカネを取るなどということは考えなかったのだ。

 

  La théorie de l'esclavage sexuelle n'était pas discutée même lors de la normalisation diplomatique Japon-Corée du sud en 1965. En 1983, la théorie de l'esclavage sexuelle est née pour la première fois après que Seiji Yoshida(3) ait édité le livre <mon crime de guerre. L'enlèvement des coréenne par l'armée japonaise.> (edition三一書房) Yoshida y racontait <son expérience >, qu'en 1943, il a reçu l'ordre militaire de mobiliser des Coréennes pour former des groupes de futures ouvrières nommées Téishïn-taï(10), il a amené les soldats japonais sur l'île de Jeju, il a chassé et pris des jeunes femmes non mariées et une mère qui tenait un bébé dans ses bras, les a transportées par camion, et les a violées. Le livre de Yoshida a été traduit et publié en Corée en 1989.

性奴隷説は65年の日韓国交正常化のときも出てこなかった。83年に吉田清治が『私の戦争犯罪 朝鮮人強制連行』(三一書房刊)という本を出して初めて性奴隷説が誕生する。吉田は43年に軍から朝鮮人女子挺身隊動員を命令され、済州島で日本軍人らを引率し、若い未婚女性や赤ん坊を抱いた母親を駆り立ててあたりかまわずトラックで連行し、レイプしたという「体験」を語ったのだ。吉田の著書は89年に韓国語で翻訳出版された。


 

  En réalité, une journaliste coréenne du Journal local <le journal Jeju> a visité la scène de l'entrevue, les habitants lui ont raconté à l'unisson que ce genre d'affaire n'a jamais eue lieu, et que Yoshida(3) mentait. La journaliste en a fait un article dans le journal de 14 août 1989. Mais cet article du journal Jeju n'a presque pas attiré l'attention, la théorie de l'esclavage sexuel allait se diffuser doucement chez les historiens Japonais et Coréens et chez les militants anti Japonais. Ce n'est que le préambule de l'histoire.

実は現地の『済州新聞』の女性記者が現場を取材したところ、住民らが口をそろえてそのようなことはなかった、吉田は嘘をついていると語っていると89年8月14日同紙に書いている。しかし、済州新聞の記事はほとんど注目を集めず、日韓の歴史学者や反日運動家らの中で性奴隷説が静かに拡散していった。これが前史だ。



 


 


 


 

Désinformation majeure du journal Asahi Shimbun(1)朝日新聞の大誤報


 


 

  A partir du témoignage de Yoshida(3), 8 ans plus tard, le 11 août 1991, à cause de la désinformation majeure du journal Asahi Shimbun, la première agitation des femmes de réconfort commence. Sous l'article titré en grand « Un demi siècle après la guerre, enfin, une Coréenne, ex-Femme de réconfort des militaires raconte». Il y avait un second titre <parmi les femmes de réconfort coréennes, transportées sur les champs de bataille pendant la seconde guerre mondiale et pendant la guerre Japon-Chine au nom de <Jyoshi(filles) Téishïn-taï(10)>, et forcées à se prostituer pour les soldats japonais, on a trouvé une femme dans la ville de Séoul. < le conseil des mesures du problème de Téishïn-taï de la Corée vient de commencer l'audition.>

 吉田の証言から8年後、91年8月11日、朝日新聞が大誤報をして、第1次慰安婦騒ぎが始まる。「元朝鮮人従軍慰安婦 戦後半世紀 重い口開く」という大見出しを付けた記事は〈日中戦争や第二次大戦の際、「女子挺身隊」の名で戦場に連行され、日本軍人相手に売春行為を強いられた「朝鮮人従軍慰安婦」のうち、一人がソウル市内に生存していることがわかり、「韓国挺身隊問題対策協議会」が聞き取り作業を始めたというリードが付けられていた。


 

  La partie < transportées... au nom de Jyoshi(filles) Téishïn-taï(10)> était une désinformation malveillante qui a profité du témoignage de Yoshida(3). Car, l'ex-femme de réconfort réapparue, madame Kim Hak-sun (7) n'a pas été transportée <au nom de Jyoshi(filles) Téishïn-taï(10)> . Elle a clairement déclaré qu'elle avait été vendue par sa mère pour 40 yens au Kisen(Geisha coréenne et prostituée)à cause de la pauvreté dans son acte d'accusation. Jusqu'à présent, le journal Asahi(1) n'a pas corrigé cette désinformation.

「『女子挺身隊』の名で戦場に連行され」と書いている点が吉田証言に乗っかった悪意を持つ誤報だった。なぜなら、名乗りを上げた元慰安婦、金学順さんは「『女子挺身隊』の名で戦場に連行され」てはいないからだ。彼女は貧しさのため母親に40円でキーセン(妓生。朝鮮半島の芸妓・娼婦を指す)として売られたと訴状などで明言しているのだ。今現在まで朝日新聞はこの誤報を訂正していない。


 

  Le premier ministre japonais Miyazawa a présenté ses excuses huit fois au Président Roh Tae-woo lors de sa visite de la Corée en janvier 1992. La même année, en février, j'ai demandé à un cadre de la division de l'Asie du nord-est du ministère des affaires étrangères pour quelle raison le premier ministre s'est-il excusé : soit d'avoir reconnu l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise, ou d'avoir reconnu les dégâts causés par le trafic humain à cause de la pauvreté. J'ai obtenu comme réponse étonnante qu'il allait le vérifier à partir de maintenant. J'ai écrit cette histoire dans une revue mensuelle <Bungéi Shunju> en avril 1992.

92年1月に訪韓した宮沢首相は盧泰愚大統領に8回謝った。私は同年2月、外務省北東アジア課の幹部に、首相は権力による強制連行を認め謝罪したのか、貧困による人身売買の被害に対して謝罪したのかと質問したところ、これから調べるという驚くべき回答を得た。以上のような内容を私は同年4月号の月刊『文藝春秋』に書いた。


 

  Dès la sortie de mon article, le professeur d'Histoire moderne Hata Ikuo a fait l'enquête sur le terrain au sujet du témoignage de Yoshida(3). Le professeur a démontré que le témoignage de Yoshida aussi était un mensonge grâce à la découverte de l'article précédemment cité du journal de Jeju. Quant aux autres témoignages des ex-femmes de réconfort qui se sont présentées après Kim Hak-sun(7), le professeur émérite de l'Université de Séoul, An Byeong-jik a conclu après l'enquête académique que l'enlèvement par le pouvoir ne pouvait pas être prouvé.

 私の論稿が出た直後、現代史学者の秦郁彦先生が吉田証言について現地調査を行ない、先に引用した済州新聞の記事などを発見して吉田証言も嘘であることを暴いた。金学順さん以外の名乗り出た元慰安婦の証言についても、ソウル大学名誉教授の安秉直先生が学術的な調査を行ない、権力による連行は証明できないという結論を出した。


 

  Depuis janvier 1992, le gouvernement du Japon a étudié minutieusement les archives du passé, mais comme le système de Jyoshi(filles) Téishïn-taï(10) (groupe des ouvrières) et des femmes de réconfort étaient complètement différents, aucun document indiquant l’enlèvement des femmes par l'autorité n'a été trouvé. Donc, cette première controverse était terminée par l'analyse des faits réels.

 日本政府は92年1月以降、過去の公文書を徹底的に調査したが、女子挺身隊制度と慰安婦は全く別物であり、慰安婦を権力によって連行したことを示す文書は1つも出てこなかった。以上のように、第1次論争で実は事実関係については決着がついていた。


 


 


 


 


 

Le discours de Kono(9) et les faux arguments du ministère des affaires étrangères外務省の詭弁と河野談話


 


 


 

  Toutefois, à cause de la politique étrangère déloyale du Japon qui ne réfutait pas sur la base les faits contre la Corée, et qui reportait le problème en présentant des excuses, ce qui ne devrait pas un problème important a refait surface dans les questions diplomatiques entre le Japon et la Corée. Le gouvernement de la Corée avait secrètement demandé au Japon la reconnaissance de l'enlèvement par l'armée japonaise même s'il n'y avait aucune preuve, en promettant au Japon de ne plus en faire un problème diplomatique.(11) Le Japon a accepté cette proposition coréenne. Les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères et le secrétaire du cabinet d'état (de l’époque) Yohei Kono(9) ont vendu leur pays. Les fonctionnaires du ministère des affaires étrangères ont usé d'argutie qu'il y avait l'enlèvement de force parce que ces femmes n'auraient pas voulu devenir femme de réconfort. Et ils ont sorti le discours de Kono exprimant un pardon du gouvernement en août 1993.

 しかし、日本政府が事実に基づき反論するという姿勢を取らず、謝罪をしつつ問題を先送りするという卑怯な外交を展開したため、問題にならないはずのものが日韓外交の重要問題に浮上してしまった。韓国政府がとにかく強制連行を認めてくれ、そうすればこれ以上外交問題にしないと水面下で求めてきたことに迎合して、外務官僚と河野洋平官房長官(当時)が国を売ったのだ。外務官僚らは、本人たちは慰安婦になりたくはなかったのだから強制連行はあったという詭弁を弄して、政府としての謝罪を表明した河野談話を93年8月に出した。


 

 La deuxième controverse a été lancée par le fait que certains professeurs japonais, qui ont été aidés par la déclaration de Kono(9), ont rédigé l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise dans le texte de l'Histoire pour le collège. Des chercheurs, intellectuels et un nombreux public s'opposant a ces faits, se sont levés et rassemblés en comité dont le but de rédiger un nouveau manuel d'Histoire. c'est devenu une controverse majeure.

第2次論争は、河野談話に力を得た国内の左派学者らが中学校歴史教科書に慰安婦の強制連行を書いたことから始まった。それに反対する学者や知識人、国民の多くが新しい歴史教科書をつくる会に結集して立ち上がり、大きな論争となった。


 

 M.Shoichi Nakagawa décédé(12) , M. Shinzo Abe (13)et d'autres politiciens conservateurs sensés ont rejoint ce côté de nier l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise dans cette controverse. Au début d'une émission < TV en direct jusqu'au matin> (14)diffusée en 1997, j'ai posé une question à M.Yoshiaki Yoshimi (6), le professeur de l'université Chuo, qui avait répandu la théorie des femmes de réconfort = esclaves sexuelles, <Est ce que l'enlèvement des femmes de réconfort dans la péninsule coréenne par l'armée Japonaise a été prouvée? >. Ce professeur m'a clairement répondu < il n'a pas été prouvé.>. A cet étape, même lui ne pouvait plus citer le témoignage de Yoshida ni celui de Kim Hak-sun.

故中川昭一氏や安倍晋三氏ら良識的保守の政治家も強制連行はなかったという論陣に加わった。97年放映された慰安婦問題をテーマにした「朝まで生テレビ」の冒頭、私は慰安婦性奴隷説を展開していた吉見義明中大学教授に、「朝鮮半島において権力による慰安婦強制連行があったことは証明されているか」と質問し、同教授は「証明されていない」と明言した。この段階ではいくら左派学者でも吉田証言や金学順証言を引用することはできなくなっていた。


 


 


 


 

Le lobbying d'un avocat japonais. 日本人弁護士のロビー活動


 


 

  Cependant, dès que le Conseil des ministres de Shinzo Abe(13) a été lancé en 2006, le congrès américain(17) a essayé de faire voter la décision d'obliger le Japon de reconnaître que les femmes de réconfort étaient des esclaves sexuelles, à faire des excuses officielles de gouvernement et des indemnisations. Les médias des États-Unis ont fustigé le premier ministre Shinzo Abe qui a répondu au Parlement à l'issue d'un débat national, que l'enlèvement des femmes de réconfort par le pouvoir n'a pas été prouvée.Les relations nippo-américaines ont failli être déréglées.Derrière cette situation,il y avait des japonais anti-japon(2).Ils ont apporté la théorie de l'esclavage sexuel aux Nations Unies et propageaient leur mensonge au niveau international.

 ところが06年に安倍晋三内閣が発足するや、米議会が慰安婦は性奴隷であり日本政府は公式謝罪と補償をせよという決議を通そうとした。安倍首相が国会で国内での論争の成果に立って、権力による慰安婦連行は証明されていないと答弁したことに対して、米国メディアが激しく非難し、日米関係がおかしくなりかかるということが起きた。その背景には反日日本人らが慰安婦性奴隷説を国連に持ち込み、国際的に嘘を拡散させていたということがあった。


 

  L'avocat japonais Etsuro Totsuka(15) a été le promoteur d'une conspiration internationale des femmes de réconfort = esclaves sexuelles. Totsuka se vantait de son idée originale et l'a fièrement écrit dans une revue( 'guerre et sexe' du 25 mai 2006):

日本人の戸塚悦朗弁護士こそが「慰安婦=性奴隷」という国際謀略の発案者だった。戸塚は自分のその発案について次のように自慢げに書いている(『戦争と性』第25号2006年5月)。


 

  <L'auteur (moi, Etsuro Totsuka) (15)a premièrement incité la Commission des droits de l'homme des nations unies en février 1992, en tant qu'un représentant de l'ONG « développement de l'éducation international (IED)», le problème de l'entraînement forcé des Coréens en temps de guerre et le problème de «l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise». J'ai demandé au gouvernement japonais de prendre sa responsabilité et le soutien aux Nations Unies.>Comme on n'a jamais étudié ce problème «l'enlèvement des femmes de réconfort par une armée» dans le cadre de la loi internationale, on a dû examiner à nouveau comment l'évaluer. Finalement je l'ai défini comme «esclavage sexuel».>

〈筆者は、1992年2月国連人権委員会で、朝鮮・韓国人の戦時強制連行問題と「従軍慰安婦」問題をNGO「国際教育開発(IED)」の代表として初めて提起し、日本政府に責任を取るよう求め、国連の対応をも要請した〉〈それまで「従軍慰安婦」問題に関する国際法上の検討がなされていなかったため、これをどのように評価するか新たに検討せざるをえなかった。結局、筆者は日本帝国軍の「性奴隷」(sex slave)と規定した。〉


 

 Cette disposition a été le début du complot contre le Japon dans la communauté internationale. Puisque c'étaient des Japonais allant aux Nations Unies qui continuaient leurs calomnies contre leur pays à l'encontre des faits, il leur était facile de faire impliquer de nombreux diplomates dans le complot.

  Le lobbying de l'avocat japonais a été répété 18 fois sans relâche à l'étranger pendant 4 ans de 1992 à 1995. Il a Visité 14 fois l'Europe , 2 fois les USA , une fois la Corée, une fois la Chine. À la suite de l'activité anormale de l'avocat Totsuka(15) et de son groupe, sa théorie de l'esclavage sexuel a été adoptée en 1996 dans le document officiel des Nations Unies.

この規定が国際社会での反日謀略のスタートだった。日本人が国連まで行って、事実に反する自国誹謗を続けるのだから、多くの国の外交官が謀略に巻き込まれるのは容易だった。

 彼の国連ロビー活動は、92年から95年の4年間で海外渡航18回、うち訪欧14回、訪米2回、訪朝1回、訪中1回と執拗に繰り返された。戸塚弁護士らの異常な活動の結果、96年に彼の性奴隷説が国連公式文書に採用された。


 


 


 


 

Rapports spéciaux de Commission des droits de l'homme des Nations Unies(16).国連人権委員会特別報告書


 


 

  Dans un rapport (16-A)présenté à la Comité des droits de l'homme par un rapporteur spécial, Mme Coomaraswamy de ce Comité de l'ONU , concernant un problème d'esclaves sexuelles militaires en temps de guerre basé sur les visites de recherche en Corée du Nord, Corée du Sud et le Japon No.16) , elle avait écrit que nous aimerions clarifier et considérer que <Le cas des femmes forcées à rendre un service sexuel pour l'usage militaire en temps de guerre serait considéré comme la pratique habituelle du système de l'esclavage sexuel >.Ce rapport a pour base, la théorie de l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise due au témoignage de Yoshida Seiji (3) et à un manque de connaissance du systèm Joshi -Téïshin-Taï(10). Sa reconnaissance du fait est fausse.En plus Yoshida Seiji(3) avait admis avoir ajouté des fictions dans son livre au cours de l'interview d'une revue en 1996.

 国連人権委員会の特別報告官クマラスワミ女史が人権委員会に提出した報告書(『戦時における軍事的性奴隷問題に関する朝鮮民主主義人民共和国、大韓民国および日本への訪問調査に基づく報告書16』)に「戦時下に軍隊の使用のために性的奉仕を行うことを強制された女性の事例を、軍隊性奴隷制(military sexual slavery)の慣行であると考えることを明確にしたい」と書かれた。同報告書は、吉田清治証言や女子挺身隊制度による慰安婦連行説を事実認識の根拠としている。事実認識が間違っているのだ。なお、吉田清治は96年、週刊誌のインタビューで自著に関して創作を交えた記述だったことを認めている。


 

 En temps de guerre, les armées de tous les pays possédaient des installations de traitement pour la libido des soldats. L'armée américaine aussi, elle a commis des incidents de viol immédiatement après l'occupation du Japon, les USA ont alors exigé de préparer les centres des femmes de réconfort et on a installé ce genre de chose. Pourtant, pourquoi accuse-t-on le Japon seul ?

戦時ではどこの軍隊でも、軍人たちに対する性の処理施設のようなものがあった。米軍も日本進駐直後には強姦事件を起こしたし、慰安婦施設を作るよう日本政府に要求し、実際そういう施設が作られた。にもかかわらず、なぜ日本だけが非難されなければならないのか。


 

  Le ministère des affaires étrangères du Japon avait présenté un rapport de 40 pages au Comité des droits de l'homme juste avant le vote(16-A). Mais soudainement ce ministère a retiré ce rapport de réfutation et il a mis à sa place un document d'excuse disant que le Japon s'est déjà excusé au lieu d'expliquer les relations entre les faits. À cette époque, le parti au pouvoir était un parti socialiste. Depuis, le ministère abandonne toutes les réfutations approfondies basée sur les faits. Cela a été le départ du feu menant à la résolution du Congrès américain(17).

外務省は同報告が採択される直前に40頁にわたる反論文書を人権委員会に提出した。ところが、突然、反論文書は撤回され、事実関係には言及せず、すでに日本は謝罪しているとした弁解文書に差し替えられた。当時は社会党が与党だった。これ以降、外務省は事実関係に踏み込んだ反論を一切しなくなる。これが米議会決議に飛び火した。


 

 Et en août dernier (2011), la Cour constitutionnelle de Corée a donné un surprenant jugement : l'acte gouvernemental qui ne demandait pas la compensation pour les femmes du réconfort contre le Japon était une violation de la Constitution. C'était le début de la quatrième tourmente. Derrière cette décision, il y avait la position de base du gouvernement Coréen sur le problème des femmes de réconfort en 2006, : la régime de Roh Moo-hyun, proche de la Corée du Nord avait pris la positon de poursuivre durablement la responsabilité du gouvernement japonais sur les problèmes comme les femmes de réconfort enlevées par l'armée japonaise dont le traité nippo-coréen( du 22 juin 1965) n'avait pas parlé.

そして昨年8月、韓国憲法裁判所が、韓国政府が慰安婦への補償を日本に対して求めないことは憲法違反だというびっくりする判決を下した。第4次騒ぎの始まりだ。同判決の背景には06年に親北左派盧武鉉政権がまとめた〈韓日請求権協定で扱われなかった日本軍慰安婦など反人道的不法行為に対しては日本政府に持続的に責任を追及(する)(傍点西岡)〉という慰安婦問題についての韓国政府の基本的立場があった。


 

 Comme on a vu au début de ce manuscrit, le gouvernement de la Corée n'a pas discuté du problème des femmes de réconfort pendant les pourparlers de normalisation des relations entre les pays. Parce qu'il y avait un jugement commun de l’époque que le trafic humain dû à la pauvreté n'était pas soumis à l'état de la compensation(18). Cependant, suite aux accusations données sans relâche par ces Japonais anti-japon(2), l'incroyable opinion du gouvernement < comme La Corée n'avait pas commencé des négociations, le droit de demander réparation est toujours laissé.> a été délivrée. Avec ce motif, les ex-femmes de réconfort ont poursuivit en justice le gouvernement Coréen pour la raison que le gouvernement n'exigeait pas d'indemnisation contre le Japon à l'encontre de l'opinion gouvernementale et que ce serait une violation de la constitution .

本稿冒頭で見たように国交正常化交渉において韓国政府は慰安婦問題を持ち出さなかった。それは貧困による人身売買は国家の補償の対象にはならないとする当時の常識的判断だった。ところが、執拗に反日日本人が火を付けたことにより、韓国政府が当時交渉に持ち出さなかったのだから補償を求める権利は残っている、という信じがたい政府見解が出された。それを根拠に元慰安婦らが、韓国政府が政府見解に反して日本に慰安婦の補償を求めていないことは憲法違反だと訴えたのだ。


 

 Pour cette décision, on a cité les rapports de la Commission de droits de l'homme des Nations Unies(16-A)(16-B) et la résolution du Congrès des USA(17), la théorie de femmes de réconfort = esclaves sexuelles est mentionnée comme un fait, et la cour demande au gouvernement coréen d'entamer les négociations diplomatiques. Il est bien connu que le président Lee Myung-bak a parlé fermement du problème des femmes de réconfort au sommet de Japon-Corée.

 判決では国連人権委員会報告官や米議会決議などが引用され慰安婦性奴隷説が事実とされ、その立場から韓国政府に外交交渉を求めている。昨年12月日韓首脳会談で李明博大統領が慰安婦問題を強力に取り上げたことはよく知られている。


 

 Pour défendre l'honneur du Japon contre le complot international, l'approche organisationnelle est essentiel. Le ministère des affaires étrangères ne peut pas gérer ce problème(19). Comme le Japon essaie de régler le problème des enlèvements de Japonais par la Corée du nord(20), il faut sérieusement régler le problème en créant un cabinet sous le contrôle direct du premier ministre et un nouveau poste de ministre chargé. Il faut d'abord un conseil consultatif d'experts et en même temps étudier l'incident du document de réfutation retiré en 1996 en activant le droit d'enquête législative à l'Assemblée nationale. Il faut clairement nier le plus tôt possible la théorie des femmes de réconfort = esclaves sexuelles après avoir publié un nouveau discours du secrétaire général du gouvernement à la place du discours de Kono(9).

国際謀略に対して日本の名誉を守るためには、組織的な対応が不可欠だ。外務省にはこの問題は扱えない。拉致問題と同様に総理直属の対策本部と担当大臣を置き本格的な対応をすべきだ。まず専門家を集めた諮問会議を置くとともに、国会で国政調査権を発動して96年の反論文書取り下げ事件の経緯を調べること、河野談話にかわる新たな慰安婦問題に関する官房長官談話を出して、明確に慰安婦性奴隷説を否定することも急ぎなされるべきだ。


 

Fin


 

Les notes ajoutées par Daisuki注釈:

(1)Asahi Shimbun : c'est un journal de gauche le plus vesndu au Japon. Pendant la guerre, il faisait la propagande pour l'armée impériale, il était donc un journal d' extrême droite. Après la guerre, MacArthur l'a gardé pour sa propagande : le journal avait caché les dégâts réels des deux bombardements au peuple pour soigner l'image américaine. Le journal est devenu de gauche. Même après l'indépendance du japon, et que l'ordre américaine ait disparu, il continue d'accuser le Japon de l'époque pour faire oublier aux lecteurs que ce journal était d'extrême droite et qu'il distribuait les articles de propagande pour faire continuer la guerre. Le journal ne corrige toujours pas la déformation du témoignage de Kim Hak-Sun qui avait influencé gravement le discours de Kono.

朝日新聞:日本で最も良く売れている左派新聞。戦中は皇軍のためのプロパガンダをしていた。つまり極右新聞だった。戦後は、マッカーサーが自分のプロパガンダのために保存した。つまり当新聞は、アメリカのイメージを守るため、日本国民に二つの原子爆弾の現実の被害を隠蔽した。戦後、新聞は左派となる。日本独立後も、アメリカの指示がなくなった後も、当新聞は、戦争を長引かせるプロパガンダ記事を伝播していた極右新聞であったことを読者に忘れさせるため、戦時中の日本批判を続ける。河野談話に影響を及ぼした金学順の証言の虚偽報道について、 当新聞は、未だに訂正をしていない。

(2)Japonais professionnels d'anti Japon

Certains médias, professeurs, avocats, politiciens, militants politiques etc qui sont encore sous l'influence du programme américain :Les médias et l'éducation du Japon ont subi le programme d'information à la culpabilité de Guerre entre 1945 et 1952 effectué par le Commandant suprême des forces alliées (le général américain Douglas MacArthur). Le but de programme est de détourner la haine du peuple contre les USA vers le militarisme impérial japonais. Les Médias, politiciens, Professeurs, tout ceux qui disaient du mal du Japon de l'époque de la Guerre réussissaient mieux dans leur carrières. L'influence de cette auto-culpabilisation reste encore dans l'Archipel. Par exemple, les désinformations des journal Asahi, les faux témoignages de l'auteur de <mon crime de guerre> et le discours de Kono fait sans preuve, etc...

職業的反日日本人:いくつかのメディア、教師、弁護士、政治家、政治活動家など、未だにアメリカの計画の影響下にあるものたち:日本のメディアと教育は、1945年から1952年の間にGHQによって施行された自虐史観のプログラムに従った。目的は、日本国民のアメリカに対する憎しみを日本の皇軍に向けることであった。戦時中の日本を悪く言うメディア、政治家、教授らが成功していった。この自虐化は未だに日本に残っている。たとえば、朝日新聞の記事捏造、「わたしの戦争犯罪」の作者による虚偽証言、証拠なしで発言された河野談話などである。

(3)Yoshida Seiji(1913- ) un ancien soldat. auteur du livre « Mon crime de guerre » (1983) qui est une origine du problème des femmes de réconfort. Il a inventé pour la première fois la théorie de l'enlèvement des femmes par l'armée japonaise et de l'esclavage sexuel dans son livre.

吉田清治(1913ー)旧兵士。慰安婦問題の元になった「わたしの戦争犯罪」(1983)の作者。彼が最初に慰安婦の日本軍による強制連行と性奴隷を本に創り出した。

Aveux de Yoshida « … bof, si on n'écrit que la vérité dans un livre, il n y aura aucun profit. Pour éviter de causer d es ennuis aux gens concernés, il y a des parties camouflées. C'est pour ça que j'ai refusé le rendez-vous avec Mme Coomaraswamy (rapporteuse pour l'ONU). Cacher le fait, écrire en y mélangeant ses principes c'est ce que tous les journaux font. Même si il y a des incohérences, on ne pourra rien y faire. »

吉田の告白「まあ、本に真実を書いても何の利益もない。関係者に迷惑をかけてはまずいから、カムフラージュした部分もあるんですよ。だから、クマラスワミさんとの面談も断りました。事実を隠し、自分の主張を混ぜて書くなんていうのは、新聞だってやることじゃありませんか。チグハグな部分があってもしょうがない。」

 la revue hebdomadaire du Japon, Shukan, Shincho du 2-9 mai 1996 Ed. Shincho-sha (page 167). 「週刊新潮5月2,9日号1996年」

<c'est un menteur professionel>「職業的詐欺師ですよ」(Hata Ikuhiko秦郁彦, Historien, professeur retraité de l'Université de Chiba.la revue hebdomadaire du Japon, Shukan, Shincho du 2-9 mai 1996 Ed. Shincho-sha

(4)le DR. Syngman Rhee(1875-1965)李承晩博士

Fondateur de la république de Corée. Il participait au mouvement de l'indépendance de son pays qui était libéré de la Chine après 1000 ans de gouvernât mais qui était sous le risque d'être pris cette fois-ci par la Russie. Il est emprisonné en 1898. Après avoir été libéré de prison, il est parti aux USA. Comme il est rentré après la fin de l’annexion de la Corée par le Japon, il n'a jamais connu la réalité de son pays à l'époque. Son image dans l'opinion des Coréens est divisée : le père de la Corée ou le dictateur horrible du peuple.

韓国の建国者。中国から千年して開放された韓国がロシア占領の危機に面していた時、独立運動に参加していた。そのため1898年に投獄、釈放後アメリカへ渡った。日本の韓国併合後に帰国したため、その当時の自国の現実を知らない。韓国人の彼についてのイメージは、韓国の父、あるいは民衆を恐怖させた独裁者である。

(5) les réalités coloniales 植民地の現実

La colonisation japon-Corée n'était pas une invasion mais une annexion consensuelle entre les deux pays.

植民地化は侵略ではなく、両国の合意の上での日韓併合だった。

C'était une <pétition>de la part de l'empereur coréen en 1910, par laquelle le Japon annexa la Corée. Avant l'attaque de Pearl Harbor, Les Historiens félicitaient le Japon concernant les relations japon-coréen disant qu”il respectait minutieusement les règles jusqu'aux détails des relations internationales renseignées par les puissances occidentales . D'après le professeur Toreat, le Japon <a abouti à cette annexion finale remplissant chaque procédure correctement du point de vue diplomatique, non pas avec une déclaration mais avec un traité>. En fait, la plupart des constructions d'un empire par les puissances occidentales ne respectait pas la procédure « juridique » aussi bien que l'annexion Nippo-coréen.

(<le miroir pour les Américains> Helen Mears(1900-1989) Historienne américaine)

1910年、日本が韓国を併合したのは韓国の新皇帝が「請願」したからだった。パールハーバー(真珠湾攻撃)以前は、日韓関係について語る歴史家は、日本は欧米列強から教わった国際関係の規則を実に細かいころまでも几帳面に守っていた、と言ってほめるのだ。トリート教授によれば日本は「ひとつひとつの手続きを外交的に正しく積み上げてきたそして宣言ではなく、条約で、最終的な併合を達成したのである」事実、列強の帝国建設はほとんどの場合、日本の韓国併合ほど「合法的」手続きを踏んでいなかった。


<C'était bien courant à l'époque qu'un des pays autour de celui qui ne peut pas vivre seul, le prenait du point de vue de l'ordre international, le traité japon-corée d'annexion n'a pas été conçu pour être illégal en vertu du droit international> <l’argument qui juge illégal un pays qui force l'autre à l’annexion est pour le cas après la première guerre mondiale(1914-1918), le cas de l'annexion nippo-corée n'est pas un problème pour l'époque> J.Crawford Professeur de droit international,université britannique de Cambridge

ケンブリッジ大学の国際法学者J. クロフォード教授は「自分で生きていけない国について周辺の国が国際的秩序の観点からその国を取り込むということは当時よくあったことで、韓国併合条約は国際法上は不法なものではなかった」とし、また韓国側が不法論の根拠の一つにしている強制性の問題についても「強制されたから不法という議論は 第一次世界大戦(1914-1918)以降のもので、当時としては問題になるものではない」としている

J. Crawford Professeur de droit international,université britannique de Cambridge

(6)Yoshiaki Yoshimi 吉見義明 Historien professeur de l'Université Chuo, qui soutient la théorie de l'esclavage sexuel dans un vaste sens. Avant il s'appuyait sur la théorie de l'enlèvement des femmes par l'armée japonaise, mais comme il n'y aucune preuve jusqu'à aujourd'hui, le professeur a modifié et réclame la culpabilité du Japon pour la raison que ces femmes n'auraient pas voulu se prostituer même si l'armée japonaise n'a pas enlevé ces femmes.

中央大学教授。抗議の性奴隷説の支援者。以前は、日本軍による強制連行による性奴隷説を唱えていたが、証拠がでてこないため、説を変更し、強制連行がなくても彼女たちは売春をしたくなかったのだから日本政府に罪があるという主張を唱えている。

< Yoshida(3) m'a répondu que Tout n'était pas vrai. J'ai donc pensé que son témoignage était inutilisable comme une preuve.>  «Les trente mensonges concernant les femmes de réconfort » p.22-26 en 1997

Au Japon, même les souteneurs de la théorie de l'esclavage sexuel n'utilisent plus le livre comme preuve.

「吉田は全部は真実ではないと私に答えた。そこで私は、彼の証言は使えないと考えた」<慰安婦に関する30の嘘>

Les prouves trouvés par le professeur en 2007 n'ont pas été vérifiables et quant à l'incident de Hakuba, les soldats japonais avaient été jugé criminels et punis en 1948.

2007年に教授が発見したという証拠は裏づけが取れず、白馬事件については1948年に関係者は犯罪者として罰せられている。

Malgré les aveux de l'auteur et la demande de la correction de la part du gouvernement japonais, le témoignage de Yoshida a été spécifié comme une preuve importante du fait dans le rapport de l'ONU en 1996, dans la résolution de la chambre des représentants de USA n° 121 en 2007 et dans le jugement de la Cour constitutionnelle de Corée en 2011.

作者の告白、日本政府からの訂正要請にもかかわらず、吉田証言は事実の重要な証明として1996年に国連に、2007年にアメリカ議会決議に、2011年の韓国憲法裁判に、採用された。

La Corée du sud considère le livre comme une preuve suffisante pour la culpabilité du Japon. Chosen Nippo, le journal de la corée.(5 septembre 2012)

韓国は、「この本ひとつで日本の罪を証明するのに十分である」と捉えている。朝鮮日報 2012/9/5

(7)Kim Hak-Sun (1924-1997)金学順

La première ex-femme de réconfort présentée en Corée, ensuite au Japon en 1991. Elle s'est présentée sur la chaîne nationale du Japon NHK (et d'autres médias japonais) et a témoigné qu'elle a été enlevée par l’armée. Pourtant dans son acte d'accusation contre le Japon de la même année, son témoignage était complètement différent : j'ai été vendue par ma mère à un maître de maison KI-sen (Geisha coréen), et ce maître devenant mon beau père m'a amenée en Chine dans une maison.

1991年に韓国でそれから日本に名乗り出た最初の旧慰安婦。NHK他の日本のメディアに出演し、軍に連行されたと証言した。しかしながら彼女の1991年の訴状には、貧しさゆえに母にキーセンの主人に売られ、のちに義父となったこの主人によって中国のある家に連れて行かれたとある。

(8)Uemura Takashi, journaliste d'Asahi shinbun(1) ,a écrit un faux article sur Kim Hak-Sun(7) le 11 août 1991 : <elle a été enlevée au nom de « Joshi Téïshin- taï(10) »par l'armée japonaise>. Le journaliste a fait ce complot pour aider sa belle mère coréenne à gagner un procès contre le gouvernement japonais car elle était le chef des groupes des victimes coréennes. Mais elle sera entendue par la police dans le but d'engager des poursuite à cause de détournement d'argent pendant le procès.

植村隆:朝日新聞の記者。金学順について1991811日、嘘の記事を書いた。「彼女は女子挺身隊の名で日本軍に連行された」記者は被害者の会の代表を務める韓国人の義母が裁判に勝つように捏造を行った。しかし、彼女は後に訴訟金の横領によって立件される。

(9) Yohei Kono  河野洋平 un ancien membre du parti libéral démocrate. Depuis le 15 octobre 2013, le journal Sankei shinbun a publié les documents secrets de l'audition de 16 ex-femmes de réconfort qui étaient la seule base du discours de Kono, il y a certaines critiques contre lui qui avait reconnu la participation volontaire du Japon pour l'enlèvement des femmes sans aucune preuve historique et qui avait répété le scénario préparé par la Corée. Le deuxième parti opposant <l'association pour la restauration du Japon> essaye d'obtenir son témoignage à l'Assemblée nationale.Il est aussi lecteur passionné du Journal Asahi shinbun qui a diffusé les articles qui soutenaient de 1991 à 1997 la théorie de l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise. Mais en 1997, le journal a été converti à une nouvelle théorie plus <vaste > qui disait que le Japon a commis d'importantes violations des droits de l'homme en forçant les femmes à une dure vie dans les centres de réconfort..

自民党元議員。20131015日に産経新聞が河野談話の唯一の根拠であった16人の旧慰安婦の聞き取り調査の資料を発表してから、ひとつの歴史的証拠もなしに韓国の用意したシナリオを繰り返し、日本国の関与を認めた彼にたいし、日本国内に批判の声がある。第2野党の維新の会は、彼の国会への参考人招致を求めている彼は1991年から97年まで権力による強制連行説に立っていた朝日新聞の愛読者でもある。当新聞は、1997年に慰安所の生活が著しい人権侵害だったなどと言うことを理由にした「広義の強制連行」説に転換した。

(10) Il y a une critique de la part du Japon sur l'usage de mot Téishin-taï pour l'assemblée des femmes de réconfort de la Corée. Car Téishin-taï n'était pas un groupe des femmes de réconfort.挺身隊という言葉を韓国の慰安婦会が使用していることについては、日本側から批判がある。それは、挺身隊は、慰安婦の集まりではなかったからである。

Un malentendu coréen sur <Jyoshi-téïshin-taï>. 女子挺身隊について韓国の誤解。

Téïshïn(se donner)-taï(groupe) : Signification de ces mots en japonais: Comme nos hommes se donnent à fond pour le pays, nous qui restons à l'intérieur du pays, nous aussi se donneront à fond pour les soutenir. Le sens : le groupe des ouvriers et ouvrières pour les usines.

<身を挺して>いう言葉の日本語の意味:私たちの男が国のために全力をささげているならば、内地に残っている私たちも彼らを全力で支えよう。<挺身隊>とは、工場で働く男性、女性のグループという意味。

La première loi qui s'appelait <Kokumin(le peuple) choyo(engagement) lei(loi)>s'est appliquée à partir de Juillet 1939 seulement pour les seuls Japonais.

La première  <Kokumin(le peuple) choyo(engagement) lei(loi)> en Corée était appliquée à partir de septembre 1944  jusqu'au mois d’août (défaite du Japon). Toutefois , comme il n'y avait presque aucun ferry entre Shimonoseki (Japon) et Busan(Corée) à partir de fin mars 1945, la période réelle de la mobilisation du travail des Coréens en temps de guerre au Japon n'était que six mois ou plus.

 最初の法律は、「国民徴用令」と呼ばれ、19397月に日本人にのみ発令された。朝鮮に適用された最初の国民徴用令は1944年9月から45年8月の敗戦まで続いた。ただし、45年3月末から下関・釜山間の連絡船がほとんど途絶えたので、朝鮮における国民徴用令に基づく内地への戦時勤労動員期間は6ヵ月余だった。

Comme le mot <Jyoshi-téïshin-taï> faisait penser en Corée <la vierge>,une rumeur circulait entre les habitants de la péninsule coréenne que le Jyoshi-Téïshïn-taï devait être des femmes de réconfort. En plus,certains entrepreneurs coréens de prostitution devaient utiliser ce mot pour tromper les Coréennes. Les parents craintifs faisaient marier leur fille pour éviter qu'elle ne soit recrutée pour le <Jyoshi-téïshin-taï> qui était à la réalité un groupe des ouvrières. Un article du Kyojyo Nippo montre bien ce malentendu des parents coréens :<Inondation des mariées précoces en ville>(Kyojyo Nippo, le journal coréen 22 avril 1944).A cause de cette rumeur, Il n'y avait pas beaucoup de coréennes de Joshi-téishïn taï(ouvrière) <Le chiffre des ouvrières coréennes ne dépassera pas 4 000. La Corée manifeste 200 000 ouvrières mais ce ne serait pas possible. > (ProfesseurTakasaki Soji)

「女子挺身隊」という言葉が韓国語で「処女」を連想させたため、半島の住民たちの間に女子挺身隊とは慰安婦のことだといううわさが広がった。しかも韓国人のブローカーの一部が女性をだますのにこの言葉を使った。心配した親たちは、娘を結婚させることで女子挺身隊に徴用されるのを避けようとした。本当の内容は、工女たちのグループだったのだが。京城新聞1944422日が韓国人の親たちの誤解をよく表している「街は、若い新婚者たちであふれている」このうわさのせいで、韓国からの工女は4000人を超えることはなかった。韓国が唱えている200000人はありえない。(高崎宗司教授)

(11)Le gouvernement de Corée avait secrètement demandé ..., en promettant au Japon de ne plus en faire un problème diplomatique. Le journal Sankei du Japon a dévoilé en 2013 le processus de fabrication du discours de Kono dont l'initiative était complètement Coréenne.日本の産経新聞は、河野談話の作られたプロセスと主導権は韓国にあったことを2013年に暴いている。

<Je pensais que ce problème(l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise) serait réglé une fois que le Japon se serait excusé> interview de Kono, le journal Sankéi , 9 mars en1997

「(強制連行)問題は、一度日本が謝罪すれば収まるだろうと思っていた」199739日産経新聞の河野氏インタビュー

<le contenu de cette enquête (qui était la base du discours de Kono) est honteusement pauvre> Spécialiste de l'histoire contemporaine Hata Ikuhiko. <(parmi 16 témoignages) il n'y a personne qui puisse prouver l'enlèvement forcé par l'autorité japonaise.> Nishioka Tsutomu, Professeur de l'université chrétienne internationale de Tokyo, chercheur dans la région de la Corée de sud et du nord.

「(河野談話の根拠であった)調査の内容は、恥ずかしいほどおそまつだった」現代史家秦郁彦。「(16人の証言者のなかで)権力による強制連行を証明できるものはひとりもいなかった」西岡力 東京基督大学教授、韓国・北朝鮮地域研究者

(12)Shoichi Nakagawa décédé , (1953-2009) Ancien parti libéral démocratie du Japon. Reçu l'ordre du Mérite agricole, Commandeur en 2006. Il était susceptible d'avoir rédigé l'enlèvement des femmes de réconfort par l'armée japonaise dans le texte pour les collèges sans vérifier le fait en 1998.

故中川昭、自民党議員。2006年にフランスの勲章受賞。1998年の慰安婦強制連行の中学教科書記載に対し疑念を抱いていた。

(13)Shinzo Abe : premier ministre du Japon : parti libéral-démocrate. La visite au sanctuaire de Yasukuni le 26/12/2013 a fait monter le taux de soutien du Cabinet de 51% à 81%. Quant à l'enlèvement des femmes de réconfort, il est dans la positon de le nier pour la raison de l’inexistence de preuves, mais < je compatis sincèrement aux femmes de réconfort>.(aux USA 2007)

安倍晋三:日本の首相。自民党議員。20131226日の靖国参拝は彼の支持率を51%から81%へ押し上げた。慰安婦の件については、証拠がないという理由から否定的立場を取っているが「慰安婦の方々には誠実に同情申し上げる」と述べている。2007年アメリカにて。

(14)<TV en direct jusqu'au matin> :une émission de débat sur les divers sujets de TV Asahi. Comme <C dans l'air> en France. 様々な議題を扱う討論番組

(15)Avocat Etsuro Totsuka 戸塚悦郎弁護士

Avocat et ancien professeur de l'Université Ryukoku du Japon. Il est actuellement le représentant d 'un NGO, l'institut politique des droits de l'homme à Genève.

弁護士、旧龍谷大学教授。現在は、ジュネーブにあるNGO日本融和会 の「ジュネーブ国連代表」。

(16)Rapports spéciaux de Commission des droits de l'homme des Nations Unies.

国連人権委員会の特別報告書

(16-A) le rapport spécial de Mme Coomaraswamy.

Le professeur Yoshimi(5) reconnaît qu'il n'y avait pas de preuve de l'enlèvement des esclaves sexuelles dans les colonies et qu'il n'y a aucune confirmation d'un cas de recrutement des femmes de réconfort en tant que Téishintaï(9) contrairement à ce rapport.Le professeur Hata se plaint que son témoignage<les femmes de réconfort passaient le contrat avec un entrepreneur> a été déformé au sens contraire < l'armée japonaise passait le contrat avec les femmes> dans le rapport de Mme Coomaraswamy. Cette dernière ne répond toujours pas à la lettre de plainte de Hata le 15 mars 1996.

クマラスワミ報告書:吉見義明教授は、当報告書に反して、植民地性奴隷の連行の証拠はないこと、挺身隊としての慰安婦の連行のケースは確認されていないことを認めている。秦郁彦教授は、「慰安婦は、業者と契約していた」と言ったことを全く逆の「日本軍は女性たちと契約を結んでいた」と報告書に書かれたことで批判書を出したが、未だに返事はない。

(16-B)Le rapport spécial de Gay J.McDougal

Le professeur Yoshimi(5) a signalé des défauts de ce rapport à sa conférence mais McDougal ne lui a pas répondu. Le 2 juin 1999.

吉見義明からも学術的姿勢に欠陥を指摘されている。吉見はマクドゥーガルが政府調査に基づくと報告した中で実際に政府資料にない箇所を本人を前に指摘したが、マクドゥーガルは無視したという。 日弁連主催のゲイ・マクドゥーガル講演会(199962日 東京)

(17)la résolution du Congrès américain. アメリカ議決

En 2007 , un député Mike Honda lance le vote de la résolution 121 qui conseille au Japon de s'excuser et de dédommager les femmes de réconfort. Le livre <mon crime de guerre> était présenté comme une preuve importante des faits lors de la réunion d'explication. Idem pour le discours de Kono . Honda a été accusé par le FBI d'avoir touché de l'argent chinois par l'intermédiaire de Norman Hsu en mai 2007.

2007年にマイクホンダ議員によって日本に慰安婦への謝罪と賠償を進める議決121が提案議決された。河野談話とともに「わたしの戦争犯罪」は、説明会で事実の重要な証拠であると紹介された。ホンダ議員は、20075月にノーマン シューを仲介にした中国からの献金によりFBIから非難された。

(18)le trafic humain dû à la pauvreté n'était pas soumis à l'état de la compensation

Jusqu'à l'époque de la deuxième guerre mondiale, il était tellement courant pour les pauvres de vendre leurs enfants pour la survie de la famille en Japon-Corée comme dans les autres pays, que le trafic humain était considéré comme le problème intérieur de chaque pays. (la convention pour la répression de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui a été adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies le 2 décembre 1949.Et le Japon l'a ratifiée en 1958)

第二次世界大戦の時代まで貧しい者が一家を救うために彼らの子どもを売ることは、他の国々のように日本と韓国でもあまりに頻繁に行われていたので、このような人身売買はそれぞれの国の内政問題だと理解されていた。(人身売買及び他人の売春からの搾取の禁止に関する条約は、1949122日に国連で採択された。日本は、1958年に批准した)

(19)Le ministère des affaires étrangères ne peut pas gérer ce problème :

La grandeur du problème des femmes de réconfort est désormais devenue international, elle dépasse la capacité actuelle du ministre qui doit s'occuper d'autres relations diplomatiques que ce seul problème.

慰安婦問題の規模が大きくなり国際問題にまで発展してしまったので、その他の外交問題も扱わねばならない外務省の今の容量を超えてしまっている。

(20)le problème des enlèvements des Japonais par la Corée du nord 

Depuis les année 1970 et 80, la Corée de Nord enlevait des civils japonais pour apprendre le Japonais et le comportement Japonais aux agents. La Corée du Nord a enfin reconnu les affaires criminelles et elle a promis de ne pas récidiver lors de la réunion au sommet Japon-Corée du Nord. Mais il y a toujours au minimum 12 victimes japonaises enfermées en Corée. Ces 12 victimes d'enlèvement sont certifiées sur la base des éléments de preuves fiables par le Japon, ce dernier reconnaît qu'il y aurait encore d'autres cas d'enlèvement par la Corée du nord.

北朝鮮による日本人拉致問題1970年代から80年代にかけて日本語や日本人の行動様式などを工作員に学ばせるために北朝鮮は、日本の一般人たちを拉致していた北朝鮮はようやくこの事件の存在を認め、再犯しないことを日本ー北朝鮮首脳会議で約束した。しかし今も少なくとも12人の犠牲者が閉じ込められている。彼らは確実な証拠に基づき日本政府が認定した拉致被害者で、日本政府もそれ以外に拉致された可能性がある事案があることを認めている。

Fin des notes

Remerciements au professeur Nishoka et à Nadéshiko Action.


  

Commenter cet article

sora 13/02/2014 02:01

Bonjour, Daisukiさん

朝鮮半島で続いている人を奴隷のように売買する行為ですが、
ヨーロッパではどのぐらい報道されているのでしょうか?

日本でも報道されることが無いのですが、
日本語で発信している韓国の方のブログに、
今月も信じられないような事件の報告がありました。

また、また・・人身売買による「奴隷」事件が発生
http://ameblo.jp/sincerelee/entry-11766860021.html

人権蹂躙の現場が人権を盾にしている恐ろしい矛盾
http://ameblo.jp/sincerelee/entry-11769755234.html

ソウル駅で活動する「奴隷商人」たち
http://ameblo.jp/sincerelee/entry-11771126204.html

韓国の人権問題は深刻だと思うのですが・・・。

Daisuki 13/02/2014 09:40

全く報道されてないです。今の韓国の問題で日本には関係ない、日本は軍隊に性奴隷がいたのを認めろ、というのがフランス含めた外国の感想になるはず。

Jin 12/02/2014 09:20

Daisukiさんこんにちわ
全て読ませて頂きました。膨大な時間を消費して投稿している事に、改めて敬意を表します。
このSAPIOの記事は、騒動の概略すら知らない一般のフランス人だけでなく、まだ読んでいない日本人にも
読んで欲しいですね。そして、興味や疑問を抱いたなら、詳細について調べて欲しいです。

-------------------
Les notes ajoutées(7)Kim Hak-Sunについて、気づいた事を書きます。
元NHK職員の池田信夫氏が繰り返し証言している通り、Kim Hak-SunはNHKの番組に出演して、
「強制連行」ではなく、「人身売買」の哀しい体験を証言しただけです。
http://ikedanobuo.livedoor.biz/archives/51804890.html

NHKに売込みをした福島瑞穂氏は、「人権派弁護士」としてしての「売名行為」が成功して、
1998年に左派政党である社会民主党の国会議員になり、その後、党首を歴任しました。

西岡力教授は、↓↓このWebPageの「金学順登場の闇」の部分で、
http://www.ianfu.net/opinion/nisioka.html
慰安婦支援者の一人である高木弁護士が、Kim Hak-Sunを「あれは玉が悪かった」と、
反日運動の為の材料という意味で「玉」と言っていたepisodeを書いています。
以前コメントした、the Asian Women's Fundの事業に関連した、元慰安婦同士の差別の背景も、
説明されています。要約すると、
***
Kim Hak-Sunは田舎で寂しく暮していた。反日運動家に利用されて、裁判にまで引っ張り出された。
韓国内であっても、元慰安婦は売春婦であるという偏見はある。一度、名乗り出てしまった人は、
偏見から逃れる為に、彼女の様に証言を変えてでも、「強制れた」と言わざるを得なくなる。
***
です。これは別のエントリle message de M.Fujiiにコメントしている、Sagoroさんが求めている、
「why」に対する「the answer」の一つの手掛かりだと思います。

sora 12/02/2014 07:42

daisukiさん

すごい大作で感動しました。

一番多かったと言われている日本人慰安婦の証言ですが、
唯一、出された『マリアの賛歌』という手記は絶版で読むことが出来ません。

読んだ方のホームページがありました。
http://bewithgods.com/hope/jiji/ianfu.html
朝鮮総督府元内務課長の西川清さんの安倍総理への手紙も紹介されています。

麻生徹男軍医に関する虚偽記載がされている千田夏光の『従軍慰安婦』を参考資料に挙げている
左派系のホームページにも同じ方の証言が引用されていました。
http://fightforjustice.info/?page_id=1441
日本政府が公開している資料も日本政府が関わった証拠としているのが・・・。

それぞれの立場によって同じ手記の別の部分に焦点が当てられています。